ACCUEIL    SOMMAIRE    LES AUTEURS    RÉCITS    POÈMES
   RECHERCHES    THEMES    INFORMATIONS    LIENS

 

 

Stèle unique

Auxeméry

 

 

 

pour Robert Kelly

                                                           

 

Sur le bord du chemin :

 

cette stèle,

en toute gravité

délivrée des pesanteurs –

 

Située entre les territoires :

 

                        ceux-ci, où les corps se magnifièrent, & coururent ;

 

                        les autres, où le repos les exalta –

                        l’étape du jour étant accomplie.

 

Faces, à tous vents :

 

                        les uns venus des plaines,

quand nous suivions l’amble aisée de nos montures ;

 

d’autres, descendus des passes, vers les sommets

 

– nous y avions déposé nos regards,

notre fatigue, notre richesse.

 

Nous, sans demeure.

 

Aile du livre, ouverte :

 

                        voix & silences, – exposés ;

 

avec la paume de la main du passant

                        qui lisse les caractères,

 

                        l’estampe en est restée, & voyage.

 

Sur cette table verticale :

 

                        notre nom & nos effacements –

 

                        haute joie de cet édit,

hors des marches des empires, & des cours.

 

Puis, ceci, sur la pierre ardente :

 

                        la forêt de signes & de lignes ;

& ce sceau – feu, nuit.

 

Enfin, ceci encore, qui conclut :

 

                        plume du sîmurgh,

langue des oiseaux.

 

 

 

           

                                                                        Auxeméry