ACCUEIL    SOMMAIRE    LES AUTEURS    RÉCITS    POÈMES
   RECHERCHES    THEMES    INFORMATIONS    LIENS

 

 

 

36. Le brouillon général

Aucun homme ne brouillonne
sauf en particulier.
Il ne brouillonne local
d'habitude.
Le brouillon général édité
de Monsieur de la Friche
interdit Religion
de l'ambiguïté.
Il fracture le provisoire.
Il ne l'édite pas pour justifier
l'inachevé. Mais l'état de travaux
qu'on doit rapprocher.
Brouillon vertical.
Comme la mémoire dans la vie.

Le brouillon est Pénélope.
Elle est mieux que l'attente meublée.
Elle défait le tissage du linceul de Laërte
pour dire que le moment va arriver.
Le moment de ne pas tout raser.
Car la patience peut provoquer
à force de se limiter.
Elle multiplie les promesses
avant de briser son désert
ou de le rebriser plutôt.
Mariée, elle est pensive
et sa pensée de femme courbée
et attentive pense, pense encore :
elle paraît flotter,
mais elle s'emploie à des essais,
ou à un succès feinté,
le Oui du deuil achevé.
Pénélope attend le moment
de retrouver le disparu vivant.
Allant faire comme si elle désertait.
Condition de possibilité.
Et oeuvre en vue.

L'encyclopédie est le brouillon
broché
du monde.
Il est Pénélope.

 

Philippe BECK

Extrait de Poésies didactiques, p. 105-106,
éditions du Théâtre typographique, Courbevoie,
2002

©Philippe Beck