ACCUEIL    SOMMAIRE    LES AUTEURS    RÉCITS    POÈMES
   RECHERCHES   ARTS PLASTIQUES  THEMES     INFORMATIONS    LIENS

 

Retour page Breton

 

Les Mexicains font mieux que nous / Laurent Margantin, 28 décembre 2002

 

En Chiraquie on soigne Dumas et les 3 mousquetaires, c´est sympathique et émouvant une panthéonisation, mais il semble qu´à voir l´incapacité ou le manque de volonté de l´Etat de s´occuper de la "maison Breton", il vaille mieux être un écrivain du dix-neuvième siècle récupérable par les bons sentiments humanistes, qu´un disciple de Fourier et admirateur de Sade & Rimbaud, et fondateur du mouvement poétique le plus virulent dans ses critiques de la société moderne.

 

Au Mexique, dans le quartier de Coyoacan, j´ai pu visiter la maison de Trotsky, maison où il vécut pendant son exil et où il faut assassiné. Sur le mur de sa chambre il y a encore les marques des tirs de mitraillette suite à la première tentative d´assassinat. On a laissé la bibliothèque, la cuisine et chaque pièce intactes, ouvert des pièces d´exposition avec quantité de photos et de documents, et je me souviens que quand nous étions là une jeune guide mexicaine, hors de toute visite guidée organisée, et s´occupant seulement de nous deux, nous a racontés quantité de détails du séjour de Trotsky, comment la maison s´était transformée en bunker, etc.

 

On est loin de la culture CD-ROM et des intérêts commerciaux, et en pleine culture vivante:

 

 

 

 

breton-casa1.jpg (7847 Byte)

 

 

Dans le journal mexicain la Jornada, on reconnaît le manque de ressources financières, mais surtout la nécessité de protéger un "espace historique, magique".

 

 

Les artistes ne sont pas oubliés, notamment Frida Kahlo

 

Maison Frida Kahlo

 

 

kahlo.jpg (7947 Byte)

 

Breton au Mexique:


breton-trotsky.jpg (49293 Byte)

Bref, on rêve d´une maison Breton en France, de préférence rue Fontaine, réaménagée sans doute, étendue comme la maison Trotsky, pour qu´une histoire ne s´efface pas et continue à vivre, celle d´une France où des hommes et des femmes luttaient à travers l´écriture pour une vie collective plus heureuse et plus juste, car c´est aussi cela le surréalisme, une politique...