ACCUEIL    SOMMAIRE    LES AUTEURS    RÉCITS    POÈMES
   RECHERCHES   ARTS PLASTIQUES  THEMES     INFORMATIONS    LIENS

 

Retour à la page Nathaniel Tarn

Nathaniel Tarn

 MINIATURES, RAJASTAN/COLLINES DU PENJAB, 1990

(extraits)

 N.B. : Il ne s’agit pas ici de traduction mais de poèmes inspirés par les miniatures peintes indiennes. Les noms propres à la fin des titres (à l’exception du dernier, qui est celui d’un poète) désignent des écoles de peinture.

A N.J.M.

 

 

                        Platane avec des Écureuils, Mughal     

 

                        Le platane porte un ciel entier de feuilles

                        Feuilles d’or en conversation avec des étoiles d’argent

                        Constellations écureuil équilibre, queues points et virgules

                        De l’énorme poème de l’univers en déploiement

Oiseaux qui s’élancent entre lignes et branches

Chasseur à l’affût levant le pied, qui viole le paradis

 

 

Dieu Bleu Appelant des Vaches, Bilaspur

 

Feuilles de plantain en vagues sur un lac

Satin des cuisses comme en un palais aérien

Ma main passe dans le nuage venue de très très loin

Elle protège la lampe qui vacille au pied de ton lit

Elle monte monte sous la chemise vers ta poitrine

Puis de là s’approche à la fin des traits universels

 

 

 

Sans illustration, Vidyapati

 

Et donc pourvu que je te veuille nous sommes deux

Et quand tu es toute mon attention nous sommes un

La longue longue agonie oubliée de la séparation d’avec toi

En un monde au-dessus des étoiles fluant loin de nous maintenant

Ici elle ne nous hante plus car les fleurs se lèvent s’ouvrent

Elles qui fleurissaient là et que nous reconnaissons ici

 

Traduction: Auxeméry