Œuvres ouvertes

Pays inconnu (6)

un voyage en morceaux

Nouvelle journée à découvrir des oiseaux du pays. Ce matin deux perroquets multicolores passent au-dessus de la rue à tire-d’aile. Plus loin, dans une autre rue, je retrouve les corbeaux noirs et blancs de l’autre jour, peu craintifs. Au bord de la mer, une bande de cacatoès passe d’un poteau téléphonique au faîte d’un arbre. Seules présences animales – leurs cris partout dans les arbres, cachés –, comme si les hommes et leur langue étaient relégués à l’arrière-plan, anecdotiques. Sensation d’approcher du temps du rêve, éveillé.

© Laurent Margantin _ 7 juillet 2011

Messages

  • Tes corbeaux, ils ressemblent bigrement aux corneilles mantelées d’ici, Laurent ! Proches en robe, et l’audace non plus ne leur fait pas défaut. Je me rappelle il y a deux ans, alors que nous cherchions en famille des pierres vertes dans le lit majeur d’une petite rivière des Alpes italiennes, l’une d’elles s’est posée (et est restée) à un mètre à peine de mon fils. Si je n’ai pas douté par la suite que son opportunisme de corvidé lui avait fait repérer de haut nos mines de touristes, j’ai ressenti dans ces instants de cohabitation sur la petite plage de pierres, une curieuse impression de paix, l’une de celles que l’on ne connaît que trop peu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)