Œuvres ouvertes

Pays inconnu (24)

un voyage en morceaux

Aux aguets. Aux aguets jour et nuit, dans les arbres, sur les trottoirs, sur les maisons, et puis soudain la grande colère, la grande colère qui assombrit les yeux, fait se hérisser les plumes, se dresser les pattes, la grande colère dirigée vers un danger invisible, vers un ennemi indécelable, de l’autre côté de la rue, niché dans un arbre ou même souterrain, la grande colère à plusieurs, la grande colère collective qui s’éteint comme elle est apparue, subitement, violemment. Et le groupe se disperse, et chacun rejoint une branche en solitaire pour se tenir aux aguets, aux aguets jour et nuit, dans la longue attente du prochain danger invisible, du prochain ennemi indécelable.

© Laurent Margantin _ 17 juillet 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)