Œuvres ouvertes

Pays inconnu (77)

un voyage en morceaux

Nos rêves sont lourds, nos visions étroites. Il y a longtemps qu’on nous a dit de nous installer ici. Nous y avons fondé une famille qui n’a jamais quitté cette maison. Puis l’ombre a envahi le quartier, sans que nous sachions d’où elle provenait. Du jour au lendemain nous avons été prévenus que le terrain ne nous appartenait plus, ou plutôt que ce n’était plus le terrain ni l’épaisseur des murs qui faisaient la richesse, mais l’ombre projetée par les murs. On nous a dit de grandir, de faire un effort, mais nous étions coincés par l’ombre. On nous parle aujourd’hui de désastre, de krach boursier, de récession économique, mais l’ombre est toujours là, et nos rêves toujours aussi lourds, nos visions aussi étroites. Pourvu que l’ombre continue longtemps à nous protéger, murmure sans cesse une voix pendant que nous dormons.

© Laurent Margantin _ 11 août 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)