Œuvres ouvertes

Pays inconnu (79)

un voyage en morceaux

Je cherche à me souvenir d’un seul anniversaire en particulier, et n’y parviens pas. Une vision confuse m’occupe l’esprit, je vois des arbres, le ciel, un jardin, des membres de ma famille, je sais que c’est au mois d’août et qu’on est toujours en vacances, mais je ne saurais raconter un jour d’anniversaire en particulier. Celui des dix-huit ans se détache quand même de la mêlée des autres, mais ce n’est pas un bon souvenir, je le replonge alors dans la mêlée.

Sans doute sont-ils désormais trop nombreux, ces jours d’anniversaire. Je devais avoir des souvenirs plus nets quand il y en avait moins à se rappeler.

Je cherche aussi à me rappeler le chant d’un oiseau ancien à une heure précise de la journée. Je l’ai vaguement perçu hier matin au réveil, avec l’idée que je l’entendais en fin d’après-midi dans la cour de la maison, l’oiseau perché sur un arbre derrière le mur. C’était le chant du calme au cœur de l’été, dans ce coin du Morvan des années 70-80.

Tout ce monde disparu. Je peux recourir à quelques photos, mais elles ne sont pas ici. Qu’y trouverais-je ? De vagues visions, des souvenirs mêlés et indistincts, loin des idées claires qu’on voudrait avoir – qu’on croit parfois avoir – de son passé. Et tourner la page de ce monde disparu et des souvenirs mêlés et indistincts qui y sont rattachés est impossible.

Photo : soleil après l’averse sur le quai du marché aux poissons

© Laurent Margantin _ 12 août 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)