Œuvres ouvertes

Pays inconnu (92)

un voyage en morceaux

Au pays inconnu on célèbre une fois l’an la Fête Nationale de la Librairie. Trois cents romans en moyenne sont présentés par les éditeurs du pays dans les semaines qui précèdent cette fête, après des combats d’ombres incessants et très féroces entre les différents auteurs qui leur ont envoyé leurs manuscrits.

Une particularité du pays inconnu est en effet que ses vingt millions d’habitants écrivent depuis leur plus jeune âge, et que chacun d’entre eux, une fois majeurs, envoie au moins un manuscrit par an à tous les éditeurs du pays. Ceux-ci ne sachant trop comment sélectionner les meilleurs textes à publier dans cette masse énorme sont donc contraints de recourir aux combats d’ombres journaliers, lesquels départagent les meilleurs auteurs après de longs mois.

Parmi les trois cents romans publiés chaque année avant la Fête Nationale de la Librairie, seuls une centaine font l’objet d’articles dans les journaux, et parmi cette centaine seuls quelques-uns sont primés. Ce sont ces quelques ouvrages qu’on retrouve dans les librairies du pays inconnu à l’occasion de la Fête Nationale de la Librairie, ce sont ces quelques ouvrages qu’on voit dans leurs vitrines, la plupart du temps un seul d’ailleurs : le meilleur d’entre eux.

Le jour de la Fête Nationale de la Librairie, un prix est attribué à la meilleure librairie, dite "Lieu unique du Livre unique".

© Laurent Margantin _ 18 août 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)