Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Théorie des orages, par Lucien Suel

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Théorie des orages, par Lucien Suel

un extrait du livrel paru chez Publie.net

L’octobre luit entre les cumulus. Sur la baie de
Wissant, les cerfs-volants prennent l’air. L’ouest
calcaire fixe les falaises anglaises, mur blanc sur
les vagues entravées de la Manche. La jeune fille
décortique le crabe, suce la praire et le bigorneau.
Les moules d’Équihen, adolescentes collées,
puis détachées du Fort, livrées au litre à la
table d’éventaire, se parfument au vinaigre de
branchies. C’est la pluie qui leur donne la douce
illusion d’un sursis. Petite moule, serre très fort
ton muscle adducteur ! Ne laisse donc plus les
enfants cruels tirer sur ton byssus. Écoute la sirène
du car-ferry qui enfantera les trailers et la
tôle rutilante des cruisers. La mer rote à l’abri de
ses ports. Forte est l’eau.

La neige fond silencieusement dans la nuit de février.
Dans la lueur bifide des phares, la délicate
mésange bleue se calfeutre sous sa petite casquette
organique. Le buisson, autour d’elle,
bruit des gouttes qui éclatent contre les filets
tendus des épeires. L’orge d’hiver pointe sous les
étoiles. Dans ce doux souffle d’ouest, les feuilles
d’herbe sèchent et tremblent. Demain, le sel aura
blanchi le macadam. Petit à petit, le ver remonte
vers le jour.

Lire la suite chez Publie.net

© Lucien Suel _ 17 septembre 2011

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)