Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Transformation sociale et création culturelle (1), par Cornelius Castoriadis

extrait

Que l’instauration d’une société autonome exigerait la destruction des « valeurs » qui orientent actuellement le faire individuel et social (consommation, pouvoir, statut, prestige – expansion illimitée de la maîtrise rationnelle) ne me paraît pas requérir une discussion particulière. Ce qui serait à discuter, à cet égard, est de savoir dans quelle mesure la destruction ou l’usure de ces « valeurs » est déjà avancée, et dans quelle mesure les nouveaux styles de comportement que l’on observe, sans doute fragmentairement et transitoirement, chez des individus et des groupes (notamment de jeunes), sont annonciateurs de nouvelles orientations et de nouveaux modes de socialisation. Je n’aborderai pas ici ce problème capital et immensément difficile.

Mais le terme de « destruction des valeurs » peut choquer, et paraître inadmissible, s’agissant de la « culture » au sens plus spécifique et plus étroit : des « œuvres de l’esprit » et de leur relation à la vie sociale effective. Il est bien évident que je ne propose pas de bombarder les musées ni de brûler les bibliothèques. Ma thèse est plutôt que la destruction de la culture, en ce sens spécifique et étroit, est déjà largement en cours dans la société contemporaine, que les « œuvres de l’esprit » y sont déjà amplement transformées en ornements ou monuments funéraires, que seule une transformation radicale de la société pourra faire du passé autre chose qu’un cimetière visité rituellement, inutilement et de moins en moins fréquemment par quelques parents maniaques et inconsolés.

© Cornelius Castoriadis _ 17 décembre 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)