Hacked By Amine | oSmoKinGo

Le roi des éditeurs et ses auteurs morts : La danse macabre

continuer vaille que vaille à inventer un nouveau système d’édition qui soit vraiment ouvert à la création littéraire

Un sentiment d’écoeurement et de gâchis après l’injonction faite aux diffuseurs de Publie.net par Gallimard, possesseur des droits de traduction du roman de Hemingway jusqu’en 2047, de retirer la nouvelle traduction du Vieil homme et la mer de Hemingway réalisée par François Bon. Solidarité totale exprimée aussitôt sur Twitter via mon compte Kafka, mise en ligne immédiate d’une pétition dans les Carnets d’Outre-Web qui a attiré pas loin de 500 signatures, nombreux billets de soutien sur le Web, plusieurs très intéressants quand ils concernent la question du droit d’auteur, question au coeur de la mutation numérique en cours (voir la liste de ces contribution chez François Bon).

Vendredi, pas vraiment le coeur à rire. Samedi, rédaction d’un texte intitulé Démolir Gallimard (déjà plus de 1500 visites depuis hier après-midi) où j’essaye de rassembler quelques réflexions déjà anciennes sur le modèle d’édition traditionnelle devenu obsolète et contre lequel il faut continuer à se battre, et avant tout en créant.

Samedi en fin d’après-midi, après quelques soubresauts les jours précédents, réveil soudain du Roi des éditeurs sur Twitter, pris dans une danse macabre, que voici. Signe qu’on continue, sans amertume (la traduction de François est plus que jamais accessible, notamment ici, sur Oeuvres ouvertes, et je lui dédie bien sûr cette petite farce).

 

Le roi des éditeurs et ses auteurs morts : La danse macabre


M’emmerdez pas les twittos : j’ai consulté Ernesto outre-tombe, et il est d’accord avec moi, la traduction de Dutourd elle est géniale !

Au bord du Léthé on a bu un verre de rhum Ernesto et moi et il m’a prolongé les droits du Vieil homme et la mer jusqu’à la fin de Mon règne !

Chez les morts y en a qui commencent à râler : Sartre voudrait bien qu’on le numérise ! Il a foutu sa Pléiade en l’air !

Artaud n’en peut plus des volumes de ses écrits posthumes. Il semble très agité quand il me voit avec Ma couronne et sa canne d’action.

Tous Mes auteurs morts qui font partie de Mon patrimoine familial exigent que Je les consulte dorénavant, manquait plus que ça !

Mes auteurs morts me hantent la nuit, ils hurlent que leur Pléiade sent le moisi comme leur tombe et veulent être sur le oueb !

A quoi bon être lus par les moribonds du papier, me disent encore Mes auteurs morts, qui rêvent de jeunesse connectée.

Le Roi se meurt, le Roi se meurt, chantent Mes auteurs morts en une pénible danse macabre, Ionesco en tête !

Et nos droits numériques, tu nous les payes quand ? menacent Mes auteurs morts, les yeux exorbités en s’accrochant à Mon grand manteau royal

Tu vas où, Roi des éditeurs ? Reste avec nous, on va te faire visiter notre enfer : toutes nos oeuvres indisponibles, disent Mes auteurs morts.

Ah, scélérat, ah bandit de Roi des éditeurs ! Tu nous avais promis la gloire éternelle, et tu nous as offert notre tombeau, la Pléiade !

Le Roi des éditeurs leur jette quelques vieux posters, mais les auteurs morts veulent un site oueb à eux, nouveaux hurlements !

Les insultes pleuvent au Styx, et le roi des éditeurs rame bien maladroitement sur le Léthé dans sa barque moisie, quelle nuit d’horreur !

Je vous dis que Je suis foutu, pleurniche le Roi des éditeurs devant sa cour. Mes auteurs morts vont me harceler jour et nuit !

Je leur ai promis de travailler plus pour les éditer un jour en numérique, mais ils ne me croient plus !T’as pas le know how, qu’ils hurlent.

J’ai tous les droits, Moi, crie le Roi soudain furieux. Regardez mon sceptre, dites-moi un droit de votre invention et Je le proclame Mien.

Dans la poche de Son manteau royal, le Roi cherche la liste complète de tous Ses droits, mais il l’a perdue au Styx ! Mauvais présage !

Bon Dieu, J’ai ramené la fièvre du Léthé, et voilà que J’ai oublié le code de Mon coffre-fort, Mon autre Moi-même !

© Laurent Margantin _ 19 février 2012


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


|Le roi des éditeurs|

Le roi des éditeurs
Le roi des éditeurs et ses auteurs morts : La danse macabre
Le roi des éditeurs, clap de fin
Les Dix Commandements du roi des éditeurs à ses lecteurs
Edition française : L’exposition du Centenaire


autres articles sur...

vos contributions, remarques & réactions...