Éditions Œuvres ouvertes

La révolte des pingouins

Le 1er juin, vingt et unième chapitre de 2006

Jeudi 1er juin 2006
Au Chili, les lycéens et étudiants s’appellent « les pingouins » en raison de leur uniforme bleu et blanc, en ce moment c’est la révolte des pingouins.
Manifestations, carabiniers, canons à eau, plus de cinq cents personnes jetées dans les fourgons et en tôle en attente de jugement, on dit aujourd’hui quatorze blessés au moins.
Six cent mille étudiants et lycéens en grève, la moitié des effectifs du pays. Le cuivre est au plus haut, il y a un excédent de 10 milliards de dollars qui ira au fisc et « à l’épargne », autrement dit aux banques qui ont prêté combien, à quel taux, quand, je ne sais pas.
La première revendication est l’abrogation de la loi sur l’éducation qui date de Pinochet et qui a perduré sous les gouvernements élus démocratiquement. Cette loi a municipalisé l’éducation, les municipalités gèrent les écoles, les subventions sont plus ou moins élevées selon la richesse des collectivités, la ségrégation géographique est immédiatement amplifiée et vouée à être reproduite augmentée de génération en génération par l’éducation.
Les autres revendications : gratuité des transports (à nouveau l’image des passagers qui ont à choisir entre plusieurs bus, et les chauffeurs jaugeant s’ils vont s’arrêter ou non en fonction de leur remplissage, de leur vitesse, que sais-je encore) ; gratuité de l’examen d’entrée à l’université (ici, en France, on n’ose pas encore demander aux familles des droits d’inscription au bac).
Quand il avait quitté le pouvoir, en 1990, Pinochet avait exigé que deux conditions soient respectées : ne pas toucher à la Constitution qu’il avait imposée à la suite de son sanglant coup d’État, ne pas réformer l’éducation.


Chapitre précédent : Transports de prisonniers dans le ciel.
Chapitre suivant : Peur de faire peur.
Lire la présentation et revenir au sommaire.

© Laurent Grisel _ 19 mars 2012

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)