Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Garçons de l'éternité, par Jack Kerouac

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Garçons de l’éternité, par Jack Kerouac

Vases communicants d’avril avec Lucien Suel, écrivain & traducteur (entre autres) de ce poème de Kerouac

Le grand garçon nègre
sexuel sur le dépotoir
dans la rue près du gazomètre
sur Jamaica, à peu près 7
ou 8 ans, il faisait courir la
paume de sa main le long
de sa braguette parlant
de sexe à l’autre petit
garçon noir qui l’enlaçait
de son bras tandis qu’ils
remontaient la rue sous
la pluie grise du samedi
après-midi – fumée
montant de feux dans le dépotoir,
odeur de caoutchouc cramé, tas
de pneus, échoppes de brocanteurs
avec des vieux fourneaux blancs
dans la boue noire sur le trottoir,
grilles rouillées pleines de mâchefer,
trous noirs boueux, goudron mouillé
meuble comme du pudding, les
planches pourries avec des
vieux clous, tas de plâtre
& lattes, néons sales des
bars en fin d’après-midi derrière
des clôtures en bois affaissées
& mouillées – le frisson
& la bruine & l’immensité
de ceci & tout ça le samedi,
les 2 garçons ont passé
toute la journée bras dessus
bras dessous en bons copains
dans le désert de leurs âmes &
maintenant le plus grand montre

au plus petit gamin sa personnalité
si énorme, houblou-goubou
Africain, immense, lui fait la
démonstration de ce sexe-garçon &
ils en parlent avec gravité
– passant près d’eux je vois
mais fais semblant de rien
& ils zyeutent pour voir si
le vieux Walt Whitman regarde
mais le vieux Walt Whitman est
au secret dans son manteau de chiffonnier,
il a baissé toutes ses paupières
& n’a pas whitmanné –
il est discret – Je pensai
« Comme la personnalité du grand
est infiniment Énorme
& l’Épopée aujourd’hui

de leur Samedi de Bruinegrise tandis
que Jamaica Ave. grouille avec les
achats de Noël, les tristes
Américains avec familles
& enfants dépensant tout leur
argent, les faux Pères
Noëls & les coupes & les fenêtres
des façades décorées – Ces 2
anges noirs de la Vraie Étrangédie
du Samedi manifestant
dans la liberté de leur enfance
comment des arts majeurs
comme le bop sont nés,
bras dessus bras dessous & intéressés
uniquement par eux-mêmes,
amoureux et purs comme plus
jamais ils ne seront –

[…]

– alors 2 petits garçons
nègres bras dessus bras dessous
un samedi après-midi
pluvieux ont en eux
toute l’histoire de
l’humanité s’ils pouvaient
seulement parler & tout
raconter d’eux-mêmes
& ce qu’ils ont fait &
si un observateur pouvait
les suivre partout

& voir & juger la
vastitude de chaque minuscule
unité – Qui connaît
la vaste religiosité
de cette casquette en tissu
quand elle brille radieuse
dans l’esprit du
petit garçon, ou quand
devenu adulte, ayant oublié
Sam, & étant parti à 3 000 miles
vers rien le souvenir
soudain du Grand Sam
(MON COPAIN D’ENFANCE)
sera aussi vivace dans la mémoire
que l’Ange du Paradis &
de Toute Espérance,
puisque mourant

Extrait de « Book of Sketches » par Jack Kerouac (1953)

Traduction de Lucien Suel (voir son blog SILO, je le remercie d’y avoir accueilli une traduction d’un fragment de Kafka)

© Jack Kerouac _ 6 avril 2012
_

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)