Œuvres ouvertes

La bibliothèque en images de Jean-François Paillard

...

Une bibliothèque ? Un cimetière lugubre et pathétique – et comme tout cimetière (et absolument toute collection d’objets morts – stylos, conquêtes, pompes ou art) une ode à la vanité humaine. La peur de la mort !… On s’accroche ! Voyez mes Proust… mes machins… admirez mes NRF… mes dédicacés… Avez lu ceci ?… et cela ?… voyez comme j’ai lu et bien lu… tous ces livres que je n’ai pour la plupart parcourus qu’une seule fois… oubliés presque tous... empilés… avachis… laissés là en déshérence… en majesté… certains pas même lus du tout ! Gâchis ! Scandaleux gâchis ! pourrissement ! déchets ! Il faudrait tout donner, n’est-ce pas ? Etre passeur plutôt que poseur… Pourtant on ne le fait pas ! Ah non ! On s’accroche à ses propriétés, qui sont comme des qualités qu’on s’attribue… Il nous faut des signes évidents de ces qualités… Une belle bibliothèque pas trop bien rangée (cela sonnerait ‘petit bourgeois’) fera tout à fait l’affaire… Au fil du temps, elle nous rassure… Evidemment celui qui accumule affectera de ne point rouler carrosse ni porter Rolex coruscante et vulgaire puisque sa vanité comique il la place dans sa bibliothèque… fournie !… débordante !… aussi déféquante que l’acte d’écrire !… Ah ! livres précieux… Tenez… ceci… là… en dessous… avez-vous lu ?

Territoire3

© Jean-François Paillard _ 5 mai 2013