Œuvres ouvertes

Le second rêve de Nabuchodonosor

La dix-huitième année de son règne, Nabuchodonosor dit : je vivais en paix dans mon palais et je vis un rêve, et je commençai à m´inquiéter, et la peur s´empara de moi lorsque j´étais couché.
Je dormais, et vis un grand arbre qui poussait sur la terre, et il était de très grande taille, et il n´existait rien qui lui ressemblât. Ses branches étaient longues d´environ 30 stades et offraient de l´ombre à tous les animaux qui venaient s´y abriter, et les oiseaux du ciel venaient y nidifier. Ses fruits étaient (...)

La dix-huitième année de son règne, Nabuchodonosor dit : je vivais en paix dans mon palais et
je vis un rêve, et je commençai à m´inquiéter, et la peur s´empara de moi lorsque j´étais couché.

Je dormais, et vis un grand arbre qui poussait sur la terre, et il était de très grande taille, et il n´existait rien qui lui ressemblât.
Ses branches étaient longues d´environ 30 stades et offraient de l´ombre à tous les animaux qui venaient s´y abriter, et les oiseaux du ciel venaient y nidifier. Ses fruits étaient nombreux et bons, et il nourrissait toutes les créatures.

Et il était de très grande taille. Son faîte était proche du ciel et sa couronne touchait les nuages, et il remplissait tout ce qui était sous le ciel. Le soleil et la lune habitaient en lui et illuminaient la terre entière.

Je regardais dans mon rêve : vois, un ange fut envoyé du ciel avec force.
Et il cria et dit : Abattez-le et détruisez-le ! Le Plus-Haut ordonne de le déraciner et de l´abîmer.

Et il parla ainsi : Laissez-lui une seule racine dans la terre pour qu´avec les autres animaux de la terre il puisse manger, pareil à un bœuf, l´herbe des monts.

Et que son corps soit transformé par la rosée du ciel, et que pendant sept années il soit nourri avec eux,
jusqu´à ce qu´il reconnaisse que le Seigneur du ciel a plein pouvoir sur toutes les choses dans le ciel et sur la terre et qu´il fasse tout ce qu´Il veut avec elles.

Il fut abattu devant moi en une seule journée, et sa destruction eut lieu en une seule heure de la journée, et ses branches furent jetées au vent, et il fut ramassée et jeté. Il mangea l´herbe avec les animaux de la terre, et il fut mis en prison, et il fut attaché avec des chaînes de bronze. Toutes ces choses m´étonnèrent grandement et le sommeil s´éloigna de mes yeux.

Et lorsqu´au matin je me suis levé de mon lit, j´appelai Daniel, le commandant des sophistes et le chef de ceux qui interprètent les rêves, et je lui racontai mon rêve ; et il me donna son explication complète.

Daniel fut cependant très étonné et, inquiété par une supposition et effrayé, car il avait commencé à trembler et son apparence avait changé, il remua la tête pendant une heure dans un sens et dans l´autre et il me répondit avec une expression d´extrême étonnement et d´une voix douce : Roi, puisse ce rêve aller sur ceux qui te haïssent et sa signification sur tes ennemis !

L´arbre qui fut planté sur la terre, dont la taille est si grande, c´est toi, Roi !
Et tous les oiseaux du ciel qui nidifiaient en lui, la force de la terre et des peuples et de toutes les langues jusqu´aux limites de la terre sont à ton service.

Mais que cet arbre se soit élevé si haut et se soit approché du ciel et que sa couronne touche les nuages, (cela signifie) : Toi, Roi, fus élevé au-dessus de tous les hommes qui sont sur la surface de la terre entière ; ton cœur fut élevé en arrogance et force à l´égard du Saint Esprit ( ?) et de ses anges ; on vit tes œuvres, comment tu as détruit la demeure du Dieu vivant à cause des péchés du peuple élu.

Et la vision que tu as vue, celle d´un ange envoyé du ciel avec force commandant de le soulever et de l´abattre, (cela signifie) : Le jugement du grand Dieu va venir sur toi.

Et le Plus Haut et ses anges vont s´abattre sur toi.

Ils vont t´emmener en prison et ils vont t´envoyer à un lieu désert.

Et la souche de l´arbre qui fut laissée, parce qu´elle ne fut pas déracinée, (cela signifie) : Le lieu de ton trône te sera conservé jusqu´à un certain temps et une certaine heure. Vois, ils se préparent contre toi, et ils vont te flageller et ils vont amener sur toi ce qu´ils ont jugé. Le Seigneur vit dans le ciel, et sa toute-puissance s´étend sur la terre entière.

Supplie-le à propos des péchés et répare tous tes actes injustes avec des témoignages de miséricorde afin qu´il te donne sa clémence et que tu sois encore de nombreux jours sur ton trône et qu´il ne te détruise pas. Accueille ces paroles avec amour ! Car c´est ma parole, et ton temps est plein.

Et à la fin de ces paroles Nabuchodonosor, qui avait entendu le jugement de la vision, garde les mots dans son cœur.

Et douze mois plus tard le roi se promenait sur les murs de la ville dans toute sa magnificence, et il allait sur ses tours.

Et il répondit et dit : C´est la grande Babylone que j´ai construite avec ma force, et ma maison royale est fameuse comme -----

Et après ses paroles il entendit une voix venue du ciel : apprends, roi Nabuchodonosor : ton autorité royale sur Babylone t´est retirée et donnée à un autre, un homme méprisé dans ta maison. Vois, je lui confie ton royaume, et il recevra ta toute-puissance et ta gloire et ton luxe, afin que tu comprennes que le Dieu du Ciel a la toute-puissance sur l´autorité royale des hommes, et qu´il la confie à qui il veut. D´ici le lever du jour un autre roi se réjouira de posséder ta maison, et il entrera en possession de ta gloire et de ta force et de ta toute-puissance.

Et les anges vont te chasser sept années durant et personne ne te verra et tu ne parlera avec aucun homme. Ils te nourriront avec de l´herbe comme un bœuf ; et l´herbe verte de la terre sera ton pâturage. Vois, au lieu de ta gloire ils t´attacheront, et un autre possédera la maison de ton luxe et de ton autorité royale.

D´ici demain tout sera passé sur toi, Nabuchodonosor, roi de Babylone, et rien de toutes ces choses ne restera.

Moi, Nabuchodonosor, roi de Babylone, je fus attaché sept années durant. Ils m´ont nourri avec de l´herbe comme un bœuf, et j´ai mangé de l´herbe verte de la terre. Et après sept ans je donnai mon âme à l´imploration et à cause de mes péchés priai à la face du Seigneur, le Dieu du Ciel, et à cause de ignorance j´implorai le grand Dieu des Dieux.

Et mes cheveux devinrent comme des plumes d´aigle, et mes ongles comme les griffes d´un lion. Ma chair et mon cœur changèrent, j´allais nu avec les animaux de la terre. Je vis un rêve, et des pressentiments me saisirent, et après un certain temps j´eus très sommeil, et je m´assoupis.

Et à la fin des sept années vint le temps de ma rédemption, et mes péchés et mon ignorance furent annulés devant le Dieu du Ciel. Et j´implorai à cause de mon ignorance le grand Dieu des Dieux, et vois, un ange m´appela du ciel : Nabuchodonosor, sers le Dieu du Ciel, le saint, et rends honneur au Plus Haut. La dignité de roi sur ta nation t´est rendue.

Alors mon autorité royale fut rétablie, et ma gloire me fut rendue.

© Laurent Margantin _ 14 septembre 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)