Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (44)

nouvelle traduction work in progress


Et puis c’est peut-être bête mais vrai : la conscience souffre de ne pas voir toutes les provisions rassemblées, et d’un seul regard on sait ce qu’on possède.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 5 juin 2015