Œuvres ouvertes

Revue Fario, 8

Parution du numéro 8 de la revue Fario, toujours aussi dense

Dans son sixième numéro, la revue Fario avait rendu hommage à Julien Gracq. J’y avais participé avec un texte intitulé Julien Gracq et la géographie romantique. Dans le numéro précédent était paru Cycle de Mitla (ensemble de poèmes écrits des années après deux voyages au Mexique) et une traduction que j’avais faite d’un texte de Günther Anders, Machines mortes.

Dès le deuxième numéro qu’il m’avait envoyé après avoir lu Goethe en chemin, Vincent Pélissier m’avait proposé de participer à Fario, revue dont l’élégance et la richesse rappellent un peu Conférence à laquelle je venais de donner la traduction d’un autre texte de Günther Anders (que je vais recopier bientôt car je ne retrouve plus le fichier) et de poèmes de Walter Helmut Fritz.

Je découvre aujourd’hui avec plaisir le numéro 8 : textes de Marcel Cohen, de Claude Mouchard, d’Eugenio de Signoribus, de poètes de Czernovitz autour des mots de Rose Ausländer : "Ecrire, c’était vivre. Survivre", et d’autres contributions de Jacques Réda, Christian Fumeron et d’autres. A découvrir, leur nouveau site, et deux livres que les toutes neuves éditions Fario viennent de faire paraître.

Dans son éditorial, Vincent Pélissier questionne : "Percevons-nous encore le poids de ne vivre le plus souvent qu’en foule, de se considérer en foule, de se soumettre à des opérations de foule, à des engouements de foule, à des terreurs de foule, à des signaux, à des slogans, à des désirs, à des circulations, à des tanières de foule ?"

L’honneur de cette revue est de nous inviter à d’autre parcours.

© Laurent Margantin _ 10 avril 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)