Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Journal de Kafka (II, 29) : Je ne t’ai pas oublié dit-il

...

Je ne t’ai pas oublié dit-il et en ouvrant les yeux déjà il hocha la tête
Mais je ne le craignais pas dis-je. Je ne vis pas son sourire et regardai la chaussée. « Je voulais juste dire que je vais monter de toute façon. Oui. Car comme tu le sais je suis invité en haut, il est déjà tard et la société m’attend. Certaines cérémonies seront peut-être repoussées dans l’attente de ma venue. Je ne peux pas l’assurer mais c’est tout de même possible. Maintenant tu vas me demander si je ne pourrais vraiment pas renoncer à la société.
Cela, je ne vais pas te le demander, car premièrement tu brûles de me le dire et deuxièmement cela ne m’intéresse pas, car ce qui est en bas ou en haut m’est tout à fait égal. Que je sois couché ici dans le caniveau et retienne l’eau de pluie ou que je boive du champagne en haut avec les mêmes lèvres il n’y a pas de différence pour moi, même pas sur le plan du goût


Sommaire du deuxième cahier

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 7 août 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)