Éditions Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (II, 51) : J’ai passé une partie de l’après-midi à dormir

...

J’ai passé une partie de l’après-midi à dormir, le temps où j’étais éveillé je suis resté allongé sur le canapé à me remémorer quelques amours de jeunesse, me suis arrêté avec irritation sur une occasion manquée (un jour j’étais au lit après avoir pris froid et ma gouvernante m’a lu la « Sonate de Kreutzer », tout en s’entendant bien à profiter de mon excitation), me suis imaginé le dîner végétarien, ai été satisfait de ma digestion et éprouvé quelques craintes concernant ma vue, si elle suffira pour toute ma vie.


- "Amours de jeunesse" : on rappelle que Kafka a 27 ans au moment où il écrit ces lignes.

- Kafka et ses sœurs ont eu plusieurs gouvernantes pendant leur enfance. Les responsables de l’édition critique allemande n’ont pas identifié celle dont il est question ici, mais il est probable qu’il s’agisse de la Tchèque Anna Pouzarova, qui prit ses fonctions le 1er octobre 1902. "A l’époque, elle était une jolie jeune femme de vingt et un ans, Franz Kafka avait dix-neuf ans. Il est certain qu’il accorda de l’attention à cette jeune fille arrivée de province, qui venait à Prague pour la première fois, et il est possible qu’elle exerçât sur lui une certaine attraction" ("J’ai été la gouvernante de la famille Kafka", in J’ai connu Kafka, Témoignages réunis par Hans-Gerd Koch, traduit de l’allemand par François-Guillaume Lorrain, Actes Sud, 1998, p.69). Anna Pouzarova évoque elle-même cette période de sa vie et les moqueries des sœurs de Kafka au sujet des sentiments de leur frère à l’égard de leur gouvernante, Ottla notamment qui chanta un jour : "Cing, cang, ling, cong, notre Franz a le béguin pour Anna !".

- La Sonate à Kreutzer est une œuvre de Tolstoï .

- "Dîner végétarien". Début décembre 1910, Kafka est à Berlin et écrit une carte postale à Max Brod où il est question en détail d’un repas dans un restaurant végétarien. Il finira par renoncer totalement à la consommation de viande et de poisson. De mémoire c’est la première occurrence de cette question dans le Journal. Elle ne cessera de l’occuper jusqu’à la fin de sa vie, notamment pendant la dernière phase de la tuberculose où ses médecins lui recommandent de manger de la viande, ce qu’il fera pendant une très courte période, sans pouvoir la digérer convenablement.


Sommaire du deuxième cahier

Kafka aux Éditions Œuvres ouvertes

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 31 octobre 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)