Éditions Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (II, 53) : « Eh bien, tu as pris le temps de la réflexion »

...

3 I II
« Toi » dis-je, et ensuite je lui donnai un petit coup de genou. « Je veux prendre congé. » En parlant brusquement un peu de salive s’échappa de ma bouche, comme un mauvais signe.
« Eh bien, tu as pris le temps de la réflexion » dit-il s’écarta du mur et s’étira.
Non. Je n’y ai pas du tout réfléchi.
À quoi as-tu donc pensé alors ?
Pour la dernière fois, je me suis encore préparé à la soirée. Fais tous les efforts dont tu es capable, tu ne comprendras pas. Moi, un provincial quelconque qu’on pourrait remplacer à chaque instant par l’un de ces hommes rassemblés par centaines devant les gares après l’arrivée de certains trains.


- Nouveau fragment de Description d’un combat nouvelle version daté du 3 janvier 1911.


Sommaire du deuxième cahier

Kafka aux Éditions Œuvres ouvertes

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 7 novembre 2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)