Œuvres ouvertes

Aphorismes politiques (5) / Novalis

nouvelle traduction

Aucun argument n´est plus préjudiciable à l´Ancien Régime que celui que l´on peut tirer de la force disproportionnée des membres d´un Etat apparaissant lors d´une révolution. Son administration devait être bien défectueuse pour que de nombreuses parties se détériorent et pour qu´une faiblesse si persistante s´enracine partout.

© Novalis _ 24 septembre 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)