Œuvres ouvertes

Journal profane (2) / Serge Velay

...

Maintenant je suis prêt,
Je me rends à mes peurs,
Mes grands étonnements,
A la crue de lumière probante,
Au ciel béant,
Sans égards et sans plis.

Pourquoi vouloi changer
De ton ou de manière ?
On ne sort pas de ses ornières,
C’est toujours la même chanson,
Le même vin de soif,
La joie feinte et la fête bâclée,
L’ivresse désolée des buveurs d’horizon.

Ô, faites que mon poème dissipe le halo !