Œuvres ouvertes

Insondable demain (Journal de Russie) (1)

Dimanche 25 mai 1914

La Pentecôte ramène chez les Russes une coutume touchante, dans chaque maison, on dispose de grandes branches de bouleaux dans toutes les chambres, ce sont parfois des arbres entiers qui garnissent les angles, et ce feuillage répand une bonne odeur de verdure et de printemps. A l’église, les fidèles portent chacun un bouquet de fleurs, que le prêtre bénira ; c’est la fête des fleurs et du feuillage, et ce reste de paganisme me semble poétique et touchant dans sa simplicité. Hélas ! la fête des fleurs est une ironie aujourd’hui : il fait froid, il pleut, triste jour de fête !...

© journal de Russie _ 22 mai 2011