Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

à propos de : Le Renard était déjà le chasseur, de Herta Müller

Lecture en cinquante morceaux de "L’homme est un grand faisan sur terre" de Herta Müller, Prix Nobel de littérature 2009.

Photographie d’Amélie Losier, http://www.amelielosier.com

Le discours s’intitule : "Chaque mot en sait long sur le cercle vicieux"

Voici, inédit en français, le premier chapitre du premier récit publié de Herta Müller, Niederungen, écrit et publié (en partie censuré) en Roumanie, puis édité à Berlin chez Rotbuch Verlag en 1984. Il est actuellement difficile de trouver cet ouvrage en allemand

Merci à Gabi François pour son aide précieuse sur quelques détails, si importants lorsqu’on traduit.

Je suis une enfant du village et une fille unique. J’ai souvent été seule dans les paysages, seule dans les champs, à garder les vaches. A l’époque, je n’avais pas de mots pour le dire, mais le paysage me paraissait menaçant. Je me disais : il va nous manger. Il nous nourrit, mais j’ai vu aussi comment les gens y mourraient. Nous mangeons le paysage et un jour, c’est lui qui nous dévore. Sous terre, nous devenons des plantes, c’est une sorte de continuité.
Au catéchisme, on nous disait "Dieu est (...)

En septembre de cette année, Herta Müller recevait le prix Heinrich Heine à Düsseldorf. Dans un entretien, elle évoquait son nouveau livre, Atemschaukel, qui raconte l’expérience des camps vécue par un poète germano-roumain disparu en 2006, Oskar Pastior.