Œuvres ouvertes

Oeuvres ouvertes, un espace de lecture et d’écriture

vitalité de la littérature en ligne

Comme un livre, un site web vit des lecteurs qui l’ouvrent, le parcourent, naviguent en lui... Oeuvres ouvertes, c’est en moyenne 300 lecteurs par jour. Le mois d’août dernier, le site a accueilli son plus grand nombre de visiteurs depuis qu’il a été créé en décembre 2009, soit plus de 12 000 visiteurs, ce qui n’est pas négligeable, surtout en plein été.

A cette évolution, plusieurs raisons. La première est qu’il devient chaque jour un peu plus normal de lire de la littérature contemporaine en ligne plutôt que sur papier, et d’y chercher des ressources littéraires difficilement accessibles ailleurs.

Ensuite, Oeuvres ouvertes est de plus en plus référencé sur des sites de littérature, et notamment chez certaines revues au coeur même de la littérature contemporaine. C’est le cas de remue.net, dont la page Planet remue mise quotidiennement à jour signale tous les articles et textes mis en ligne ici même. C’est aussi le cas de l’Autofictif d’Eric Chevillard ou du Tiers Livre de François Bon, et de bien d’autres encore - merci à eux.

A cela s’ajoute le fait que le mois d’août a été particulièrement riche en mise en lignes, environ 70 textes, dont la plupart d’un Work in progress en deux temps avec le Pays inconnu et Les diapos (amicalement signalé par la Revue des ressources, qui a vu son été également animé par le beau carnet de voyage sénégalais de Robin Hunzinger).

Mais Oeuvres ouvertes, ce n’est pas que mes travaux d’écriture personnels, c’est aussi ceux d’un collectif, qui accueille aujourd’hui un nouveau membre, Philippe Chéron, qui s’occupe déjà de la rubrique de littérature latino-américaine et vit à Mexico.

Puisse le cercle ici dessiné s’élargir encore, prendre une envergure nouvelle dans l’essor numérique qui se confirme en cet automne (voir le Tiers Livre à ce sujet), notamment avec une autre rentrée littéraire, site tout neuf accueillant quelques-unes de mes contributions, dont une série de portraits d’auteurs Publie.net : pour commencer, Christine Jeanney et Daniel Bourrion.

© Laurent Margantin _ 10 septembre 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)