Œuvres ouvertes

Grabschke (39)

...

Il m’arrivait à moi aussi d’accompagner Grabschke jusqu’à la sortie du cimetière. Je le voyais descendre la longue rue à l’angle de laquelle sa silhouette un peu courbée disparaissait. Vous savez, me confia-t-il un jour, je n’ai pas loin à aller. Une fois arrivé au bout de la rue qui longe le cimetière, je tourne à gauche, et suis déjà « chez moi » (et en prononçant ces deux mots il fit une moue de dégoût qui en disait long sur qu’il éprouvait à devoir vivre là). Vous l’ai-je déjà dit ? Je loge depuis des années dans une chambre de l’hôtel A la Résurrection qui est situé juste au coin de la rue du cimetière. Ma chambre donne sur cette même rue, si bien que je peux voir de ma fenêtre… enfin vous devinez. Je vous ai vu sourire au nom de l’hôtel, vous avez dû passer devant et remarquer sa façade blanche décrépite, n’est-ce pas ? Eh bien c’est là que je loge depuis une bonne trentaine d’années (j’ai oublié le nombre exact), très modestement, car je n’ai jamais aimé les intérieurs trop meublés, trop remplis d’objets. Dans ma chambre juste un lit, une table et une chaise placées face à la fenêtre, avec une vue imprenable sur mon cimetière (vous aviez deviné). J’arrive dans cette chambre au crépuscule et dîne face à la fenêtre. J’y reste ensuite, m’autorisant à fumer, ce que je ne peux faire dans la journée. Les soirs de pleine lune, il m’arrive de veiller jusque tard dans la nuit, heureux de pouvoir contempler le vivant tableau des arbres et du ciel au-dessus des caveaux. Les autres soirs, lorsque la nuit est trop sombre, je me couche tôt. Je me lève tous les jours aux aurores. Sitôt habillé, je quitte l’hôtel et remonte la rue pour être à l’entrée du cimetière au moment de son ouverture.

© Laurent Margantin _ 24 septembre 2011
_

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)