Œuvres ouvertes

Grabschke (41)

...

J’aimerais pouvoir vous donner la date de mon arrivée ici au cimetière, me disait Grabschke, mais la vérité est que je ne m’en souviens plus. Je me souviens juste d’un premier jour passé ici à rôder entre les tombes, reconnaissant les lieux comme je l’ai toujours fait dans chacun des cimetières où ,je suis venu, je me souviens juste de cette journée à toucher les tombes les unes après les autres, à flairer l’air autour d’elles, à admirer leur disposition et leur alignement, à contempler la configuration et le relief de ce cimetière situé sur une pente puis sur une espèce de plateau sur lequel on pouvait respirer amplement après avoir accompli une ascension préalable, je me souviens m’être dit que j’avais trouvé enfin le terrain idéal pour ma rêverie et avoir décidé à la fin de cette journée que je ne quitterai plus ce cimetière. J’en suis sorti ce soir-là, n’ayant pas réussi à me cacher pour y passer la nuit, j’en suis juste sorti pour descendre la prochaine rue et prendre une chambre à l’hôtel A la Résurrection. Et puis je suis revenu le lendemain, puis le surlendemain, et ainsi de suite jusqu’à aujourd’hui. Ne trouvez-vous pas qu’il s’agit d’une belle rencontre ?

© Laurent Margantin _ 27 septembre 2011
_

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)