Œuvres ouvertes

Grabschke (44)

...

Depuis combien de mois nous connaissons-nous, vous et moi ? me demanda Grabschke un matin. Trois ans déjà ! Trois ans que vous passez vos journées avec moi dans ce cimetière, à m’écouter parler de mes tombes ou bien à rester de longues heures près de moi, plongé dans le silence ! Ici aussi le temps passe vite, n’est-ce pas ? Je vous revois vous présenter à moi et me demander mon nom comme si c’était hier, et pourtant je dois bien constater que vous avez changé depuis ce jour où nous avons fait connaissance : Votre regard n’est plus le même que jadis, vous paraissez plus concentré, comme si le fait d’avoir abandonné la vie dehors vous avait modifié l’âme. Savez-vous que vous êtes mon premier ami, que jamais je n’ai eu auprès de moi quelqu’un que je puisse considérer comme tel ? A ces derniers mots, le corbeau de Grabschke se mit à pousser de lourds et menaçants croassements, les yeux blancs comme je ne les avais jamais vus.

© Laurent Margantin _ 30 septembre 2011
_

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)