Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (IV, 77) : Ces passages pleins de vie chez Goethe

...

28.XII I I
Ces passages pleins de vie chez Goethe. P. 265 : « C’est pourquoi j’entraînais mon ami dans les forêts »


- Kafka lit Poésie et vérité. Sur sa lecture de Goethe, voir nos commentaires ici.

Sommaire

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 18 novembre 2017