Œuvres ouvertes

Façons d’endormi

Nouveau sauvetage d’un caméléon réunionnais, dit "l’endormi"

A nouveau sur une petite route, traversant à son rythme - très lent -, avec de gros risques donc de se faire écraser. Il se paralyse quand j’approche et se fâche même - raies noires qui surgissent sur son dos, et gueule ouverte tendue vers moi - lorsque je le pousse doucement hors de la route. Puis il bondit sur un arbuste, cette fois j’avais l’appareil photo avec moi.

© Laurent Margantin _ 29 mai 2010

Messages

  • Un poète américain, Charles Olson, a écrit un très beau poème dans lequel il glorifie une de ces bestioles qui croisent parfois notre chemin : dans son cas, il s’agit de la Taupe Etoilée, victime du goudron municipal de Gloucester. Le poème se trouve page page 395 de l’édition française, traduite par Auxeméry, lesquel a également pondu un poème sur la rencontre nocturne d’un cerf dans son Centre de Gravité... Cela met du beaume au cour. Bonjour à Rosario.
    Jules d’Echillais

  • C’est nous qui traversons, à nos risques et périls, note avec bon sens Canguilhem, le chemin du hérisson.
    C’est bien, en tout cas, que ce caméléon ait pu reprendre
    son voyage sur son autoroute que quelqu’un avait failli déranger. JPRichard

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)