Œuvres ouvertes

Journal profane (2) / Serge Velay

...

Maintenant je suis prêt,
Je me rends à mes peurs,
Mes grands étonnements,
A la crue de lumière probante,
Au ciel béant,
Sans égards et sans plis.

Pourquoi vouloi changer
De ton ou de manière ?
On ne sort pas de ses ornières,
C’est toujours la même chanson,
Le même vin de soif,
La joie feinte et la fête bâclée,
L’ivresse désolée des buveurs d’horizon.

Ô, faites que mon poème dissipe le halo !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)