Œuvres ouvertes

Grabschke (30)

...

Pendant que Grabschke parlait, un corbeau avait surgi dans un grand battement d’ailes accompagné d’un croassement puissant. Il s’était posé sur une tombe avoisinante et nous observait en se frottant le bec contre la pierre. On avait du mal à distinguer ses yeux sombres sur sa tête noire, et pourtant j’étais sûr qu’il était venu se poser là pour pouvoir observer chacun de nos gestes et même – curieuse idée qui s’empara aussitôt de mon esprit – pour écouter chacun de nos propos. Grabschke ne prêta pas du tout attention au corbeau, et continua à parler, comme si cet animal avait fait partie du décor, et même de son quotidien.

© Laurent Margantin _ 25 mai 2011
_

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)