Œuvres ouvertes

Une voix qui cherche et qui se cherche elle-même dans les longs couloirs souterrains de l’existence. (Note et versions françaises : Philippe Chéron)

Un poète qui est également éditeur et peintre, entre autres cordes à son arc
(Note et versions françaises : Philippe Chéron)

Une poésie dont l’ambition est de déchiffrer l’infini

Jorge Max Rojas (que tout le monde appelle Max) semble obéir à la lettre à l’injonction d’André Breton : « Je souhaite que l’on se taise quand on cesse de ressentir. »

par Philippe Chéron

Le discours s’intitule "Éloge de la lecture et de la fiction",
à lire malgré le personnage...